logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/12/2012

Maurice Herzog: la dernière ascension

Maurice Herzog, vainqueur de l'Annapurna en 1950 est mort le 14 décembre à l'âge de 93 ans. Il avait raconté la conquête de ce sommet dans Annapurna, premier 8000,(Ed. Le Livre de Poche) un best-seller controversé mais passionnant à lire ou relire.

 annapurna-premier-8000-76086-250-400.jpg

Alpiniste renommé, chef de l'expédition française qui, avec Louis Lachenal, atteint le sommet de l'Annapurna, première conquête d'un sommet de plus de 8000 m ètres d'altitude, mais aussi minstre de la Jeunesse et des Sports et maire de Chamonix, Maurice Herzog a quitté son camp de base le 14 décembre pour une ascension qui devrait le mener, non sans obstacles, au paradis des alpinistes.

Maurice Herzog appartenait à cette génération de héros pacifiques qui, avec Paul-Emile Victor, Haroun Tazieff, Jacques Cousteau, Gaston Rébuffat, contribuèrent à restaurer l'image de la France. Les récits de leurs exploits -alpinisme, expéditions aux pôles, explorations des volcans ou des océans- édités pour la plupart chez Arthaud, exaltèrent l'imagination de la jeunesse d'après-guerre.

Toutefois, le récit que Maurice Herzog donna de l'ascension de l' Annapurna et de sa conquête le 3 juin 1950 ne manqua de lui attirer des controverses.  Soupçonné de "tirer la couverture à lui", de confisquer à son profit les produits dérivés de l' Annapurna, d'en avoir effacé les moindres aspérités et d'en bénéficier de façon exclusive, Maurice Herzog dut faire face à de nombreux détracteurs. Louis Lachenal qui l'accompagna jusqu'au sommet, remit plus tard les pendules à l'heure dans ses "Carnets de vertige". Cet ouvrage d'une grande concision et d'une pureté d'écriture qui n'a d'égale que la haute idée que son auteur se faisant de la cordée,  est toujours disponible aux éditions Guérin. Enfin, Florence Herzog, a réglé ses comptes avec ce père volage et, dit-elle, monstre d'égoïsme dans "Un Héros"  récit paru en août 2012 chez Grasset.

 

Par de-là le droit d'inventaire, retenons ces quelques paroles de Maurice Herzog, qui paya de ses doigts et de ses orteils, sa victoire sur l'Annapurna: "Vous voyez ce que j'ai en moins, mais moi, je sais ce que j'ai en plus. Et c'est incomparablement plus grand que ce que j'ai en moins".

 

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique